Comparatif Retraite

A quel âge devrais-je partir en retraite ?

Synthèse des régimes de retraite
Age légal minimum de départ Durée de cotisation Age moyen du départ à la retraite Pension moyenne mensuelle brute
Salariés du privé 62 ans 166 trimestres (41,5 ans) à partir de la génération 1955, 167 trimestres (41,75 ans) à partir de la génération 1958 62,2 ans (en 2012) 641,00 €
Fonctionnaires d'Etat 62 ans 166 trimestres (41,5 ans) à partir de la génération 1955 58,8 ans (en 2011) 1 915,25 €
Agent de la Fonction Publique (collectivités locales et hôpitaux) 62 ans 166 trimestres (41,5 ans) à partir de la génération 1955 60,2 ans (en 2011) 1 246,58 €
Agents de conduite SNCF 50 ou 55 ans 166 trimestres (41,5 ans) à partir de la génération 1963 55,1 ans (en 2011) 1 897,41 €
Agents RATP 50, 55 ou 60 ans 166 trimestres (41,5 ans) à partir de 2018 54,4 ans (en 2011) 1 857,33 €
Agents EDF-GDF 55 ou 60 ans 166 trimestres (41,5 ans) à partir de 2018 56,7 ans (en 2011) 2 433,83 €

Que choisir pour son épargne retraite ?

Tableau interactif ! Cliquez sur le critère le plus important à vos yeux (titre des colonnes, fiscalité attractive lors de la phase d'épargne, rendements, ou possiblité de sortie en capital), les solutions d'épargne retraite les plus adaptées seront alors triées.
Comparatif des produits d'épargne retraite
Epargne Retraite Phase d'Epargne Phase de Retraite
Fiscalité Rendements potentiels Fiscalité Sortie en capital

ASSURANCE-VIE

BOURSE

COMPTES éPARGNE

COREM

EPARGNE RéGLEMENTéE

IMMOBILIER

PERCO

PERP

Comparatif Retraite : Actus

Retraités : on leur fait les poches, accuse Bertrand (ex-LR)
mardi 11 septembre 2018

Le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand (ex-LR), a accusé dimanche le gouvernement de faire les poches des retraités, jugeant qu’Emmanuel Macron considère les baby boomers comme des profiteurs.

Abaissement de la revalorisation des pensions : les retraités ne seront pas perdants selon Bruno Lemaire
jeudi 30 août 2018

Le ministre de l’Economie Bruno le Maire a assuré lundi que les retraités ne seraient pas perdants malgré la faible hausse des prestations sociales prévue dans le budget 2019, notamment celle des pensions de retraite.

Les retraités de nouveau mis à contribution : revalorisation des pensions abaissées à +0.30% en 2019 et 2020
jeudi 30 août 2018

Nouveau coup dur pour les retraités. Après la hausse de la CSG, voici que le gouvernement abaisse la revalorisation des pensions à seulement +0.30% par an pour les deux prochaines années. L’écart de hausse est conséquent, +0.30% au lieu d’un +1.70% théorique. Difficile à accepter. Les retraités sont donc une nouvelle fois mis à contribution pour tenter de sauver le budget 2019.

Retraites : le gouvernement invité à garantir l’équilibre du système et l’équité entre assurés
jeudi 19 juillet 2018

Le système de retraite garantit un niveau de vie satisfaisant mais des écarts significatifs subsistent entre certains retraités et l’équilibre financier, menacé, doit être garanti, estime le comité de suivi des retraites dans un avis publié vendredi.

Réforme des retraites : des sénateurs plaident pour un âge légal à 63 ans
lundi 9 juillet 2018

La réforme des retraites voulue par Emmanuel Macron en 2019 ne sera en rien définitive et des ajustements seront nécessaires pour maintenir l’équilibre financier, en particulier le report de l’âge légal de 62 à 63 ans, ont affirmé mercredi les sénateurs René-Paul Savary (LR) et Jean-MarieVanlerenberghe (UC).